<-

Faire

avec ? Faire, avec.

Passé le temps de l’arrêt, il faut bien s’y remettre, reconstruire, avec cette idée que rien de ce qui nous attend n’est vraiment écrit. Le vieux monde est presque mort – le nouveau est de notre responsabilité. 

Ce que nous croyons : que les attentes exacerbées et les contraintes de plus en plus folles vont créer un choc sans précédent. De défiance et d’espoir, d’écologie sous contrainte, d’injonction au changement impossible. Il va falloir tenir, et construire. Plus que jamais auparavant, nous sommes appelés à faire avec ce réel impossible. 

Et si on retournait l’injonction ? Puisqu’il faut faire avec, faisons, avec. Une seule règle : commencer par l’action, la prise de risques, les mouvements audacieux. Un seul mode : avec. Cherchons les nouvelles collaborations, les nouvelles médiations.

Face

Le contexte nous domine

La défiance est à son maximum, la polarisation devient presque habituelle, les critiques sont partout, et elles ne feront que se multiplier tant que les entreprises et institutions persisteront à raconter de belles histoires dont elles sont les seules héroïnes, à toutes leurs parties prenantes. 

Et si on tenait compte du réel ? Ne pas l’évoquer comme un clin d’œil connivent, mais l’accueillir, lui donner toute sa place. Inverser la hiérarchie entre nos messages et le monde. Le réel passe devant, d’abord, il s’impose et nos valeurs doivent suivre. Peutêtre que toutes les questions qui viennent de ce réel bousculé ne méritent pas de réponse, mais elles méritent attention, curiosité.

Média

Engager une relation plus durable

Créer du lien c’est aussi éviter la fuite en avant des distractions, des occupations de temps de cerveau disponible, et la délégation à toujours plus de flux, de bruits, et d’intermédiaires. Trop de distance, de publicités identiques et sans vie, de « relations influenceurs » prépayées. 

Et si on cherchait à inventer une autre forme de médiation, de relation ? Des prises de paroles fréquentes, mais plus alignées avec ce moment, plus justes. Une parole plus concentrée, moins verbeuse ; moins de films, de tweets, de slides aussi semblables et produits à la chaîne que tout autour de nous.  Une parole, pas un pitch.  

Aventure

Se réinventer dans la quête

Aucune institution, aucun business n’est immanent, et ne peut donc faire l’économie d’une redéfinition radicale. Hélas si la recherche récente de raisons d’être a prouvé ce besoin impérieux de sens, nous n’avons eu que des litanies de consensus affirmatifs, qui ne provoquent aucun engagement, ne clarifient rien, ne changent rien ! 

Et si cette réinvention nécessaire était une aventure, une quête ? Si on cherchait à inventer de nouvelles narrations, qui emmènent dans un projet, dans ce long travail d’adaptation en cours ? Et si on construisait ce récit et cette aventure avec les collaborateurs, plutôt qu’on ne leur impose des outils et process ? Et si on profitait des ruptures d’habitudes pour engager les changements ?

, avec

Risquer les rencontres

La crise nous l’a montré de façon évidente. Là où l’on ne voulait plus voir dans les « réseaux sociaux » qu’un flux de bruit et de fake, sont réapparus les gens, qui se maillent, échangent, dialoguent, créent. La relation l’emporte sur tout, dans une société qui n’est plus qu’un ensemble de réseaux très complexe.   

Et si on essayait de chercher ce lien, d’en faire le premier objectif ? Et si, au lieu de créer de la distance et de l’anonymat, la communication se donnait pour premier objectif de créer, à l’échelle adaptée, une relation de confiance ? Et si on se donnait la chance d’écouter et de fabriquer, ensemble ? L’occasion est unique – et difficile, oui – de créer quelque chose de vrai. 

: Et si on en parlait ?

Voilà ce que nous cherchons, ici. Apprendre à faire face, à faire media, à faire aventure. Chercher les nouvelles collaborations, les nouvelles approches. Faire, avec. 

Depuis des années, des entrepreneurs, designers, activistes, prospectivistes, investisseurs, militants, montrent la voie. Que font-ils, aujourd’hui ? Quel est leur état d’esprit ? Que peuvent-ils nous dire de ce qu’il faut faire ? Comment font-ils avec ce moment ? 

Voilà ce que nous vous proposons de retrouver, ici, dans les semaines à venir. Des conversations, avec des acteurs de ce changement en cours. 

Une idée une suggestion, une réaction ? Nous sommes là, pour faire avec vous.